RITMO

Retraitement de l’Information Traumatique par les Mouvements Oculaires pour sortir de l’état de souffrance.

Plante survivante poussant dans un tronc mort.Grace à cette technique, il est possible de débloquer efficacement et rapidement vos états de souffrance, en relançant le processus de traitement de l’information, et de vous permettre enfin de dépasser le choc traumatique. Cette technique permet tout simplement de relancer votre mécanisme d’auto-guérison assuré habituellement par l’hippocampe.

Il s’agit d’une technique apparentée à celle de l’EMDR, apparue en 1987 et découverte puis testée par la psychologue américaine Francine Shapiro. Le RITMO est mis en place par Lili Ruggieri. Elle permet de lier de façon efficace l’hypnose et la technique des mouvements oculaires.

Cette technique est vraiment impressionnante par son efficacité et sa rapidité.

Qu’est-ce qu’un stress post traumatique ?

Jeune femme enfermée dans une bouteille.Il faut savoir que certaines expériences traumatisantes (chocs traumatiques ou psychiques, violences, paroles blessantes, humiliations, abandon, croyances négatives sur soi, phobies…)  peuvent rester en mémoire dans le cerveau sans jamais être correctement intégrées. Cela provoque des stress post traumatiques avec des états d’alerte permanents.

En temps normal, en cas de traumatisme, l’amygdale est activée et provoque des émotions négatives. C’est alors que l’hippocampe entre en fonction pour nous aider à penser logiquement et donc à gérer l’événement traumatique. Il en ressort au final, un apprentissage positif.

En cas de traumatisme grave, il y a activité extrême de l’amygdale (qui s’emballe) et inhibition de l’hippocampe (qui ne fonctionne plus). Le processus de traitement de l’information est alors comme gelé et la scène traumatique repasse en boucle indéfiniment avec son cortège de sensations et d’émotions difficiles.

Le RITMO permet de relancer le processus d’autoguérison…

 

Comment se déroule une séance de RITMO ?

  • Comptez entre 1 heure et 1 heure 30.

Elle permettra de :

  • de valider l’objectif de séance.
  • d’évaluer l’état de souffrance sur une échelle de 1 à 10.
  • d’utiliser la technique RITMO pour déprogrammer l’émotion négative.
  • de réévaluer l’état de souffrance qui doit s’approcher de 1 ou 0.
  • d’utiliser la technique RITMO pour reprogrammer une pensée positive.

Le nombre de séances dépend de l’avancement vers l’atteinte de votre objectif. Il ne peut être défini à l’avance.

Que faire pendant la séance ?

  • Participer activement, à la recherche des informations nécessaires à la séance.
  • Accepter de laisser sortir les émotions en lien avec le travail, en toute confiance.

Vous faire confiance…